Les Belges dépensent de plus en plus à la Saint-Valentin

Plutôt que les cadeaux, les expériences apparaissent comme le choix de prédilection des amoureux

La fête de la Saint-Valentin ne semble pas avoir perdu de sa popularité auprès des Belges ces dernières années, bien au contraire. Depuis 2015, les valentins ont en effet dépensé en moyenne 11% de plus pour l’être cher et l’on note une augmentation de 36% de transactions à cette période. Néanmoins, si le budget moyen a augmenté, le choix des dépenses « sentimentales » demeure constant depuis quelques années : les consommateurs continuent d’investir davantage dans les expériences que dans les biens matériels.

L’étude annuelle « Mastercard Love Index », qui repose sur l’analyse des opérations de crédit, de débit et de prépaiement effectuées au cours des trois dernières périodes de la Saint-Valentin (11-14 février 2015-2017), dévoile les habitudes des consommateurs dans 200 pays à travers le monde. Une étude qui, en plus d’indiquer le volume des dépenses et leurs montants, analyse le type d’achats réalisé pendant la période de la Saint-Valentin dans le monde entier.  

 

Expérience romantique : le restaurant en tête de toutes les activités

De manière générale, les dépenses effectuées par les consommateurs à la période de la Saint-Valentin ont connu une croissance de 19% en Europe entre 2015 et 2017, la deuxième plus grande croissance après la région Asie-Pacifique (22%). Par ailleurs, les résultats de l’étude Mastercard Love Index révèle la montée en puissance de l’« économie de l’expérience », car le bonheur provient clairement de la création de souvenirs durables - dignes d’être diffusés sur les médias sociaux – et non de l’achat de « biens matériels ».

Dans le droit fil des résultats obtenus les années précédentes, la manière la plus populaire d’atteindre le cœur de l’être aimé reste son estomac. La soirée en amoureux au restaurant occupe en effet la première place du classement avec 62% des dépenses et 74% des transactions en 2017. Autre formule qui grimpe en flèche : offrir à son partenaire un voyage inoubliable (en avion ou en train). Le nombre de transactions a augmenté de 67% en 2017 et représente désormais 15 % des dépenses totales à la période la plus romantique de l’année. Le séjour à l’hôtel reste lui aussi un incontournable, avec 15% des dépenses.

 

Les bijoux perdent du terrain… mais les fleurs font leur grand retour !

Si la bonne chère et les voyages représentent les dépenses sentimentales les plus prisées, les valentins du plat pays semblent néanmoins rester attachés aux traditions. Ils continuent en effet à offrir des bouquets de fleurs à l’élu(e) de leur cœur, et cette tendance augmente d’année en année. Les Belges ont dépensé 24% de plus en fleurs en 2017 qu’en 2015 et on dénombre une augmentation de 35% du nombre de transactions, la preuve que les symboles du romantisme leur tiennent à cœur. Ils semblent en revanche moins enclins à investir de grandes sommes dans des bijoux en cette période romantique : si le nombre de transactions pour les objets de joaillerie a augmenté de 3% au cours des trois dernières années, le montant total dépensé par les consommateurs a diminué de 21%.

« La tradition qui consiste à gâter l’élu(e) de son cœur le jour de la fête des amoureux ne montre aucun signe de ralentissement. Nos données suggèrent que, même si les gens achètent encore des cadeaux traditionnels, la tendance des belles expériences l’emporte sur tout le reste. Les paiements sans contact sont pratiques et facilitent la vie. Il est donc réjouissant de voir les gens adopter la technologie partout dans le monde. L’étude Mastercard Love Index - qui en est à sa troisième édition - met en lumière les tendances mondiales et régionales afin d’offrir aux détaillants un précieux aperçu des habitudes d’achat des consommateurs au cours de la période la plus romantique de l’année », explique Henri Dewaerheijd, Country Manager Belux.

 

Les valentins achètent de plus en plus en ligne

Les achats en ligne, souvent prisés à la période des fêtes de fin d’année, gagnent en popularité à la Saint-Valentin. Le nombre de transactions e-commerce a en effet fait un bond de 632% entre 2015 et 2017. Ce type d’achat semble amorcer des changements au niveau des habitudes des acheteurs, qui sont de plus en plus nombreux à acheter leurs cadeaux à l’avance. En effet, un tiers (30%) des achats de la Saint-Valentin en Belgique sont effectués le 11 février (48,8 millions de transactions à l’échelle mondiale, sur les trois dernières années) et concurrencent désormais les 32%  de transactions qui ont toujours lieu le jour de la Saint-Valentin.

Enfin, la technologie sans contact - parfaite pour éviter les moments embarrassants quand arrive l’addition – gagne elle aussi du terrain partout dans le monde, avec une augmentation spectaculaire de la valeur des transactions (+ 311%) et une augmentation de 203% du nombre de transactions depuis 2015.

 

Résumé, par région, des habitudes de dépenses des consommateurs du monde entier

PRINCIPAUX MODÈLES DE DÉPENSES PAR RÉGION À LA PÉRIODE DE LA SAINT-VALENTIN, DE 2015 À 2017

États-Unis

  • Le nombre de transactions d’e-commerce à la Saint-Valentin a augmenté de 106 %.
  • La part des transactions sans contact a augmenté de 663 % et la valeur de ces transactions de 601 %.

Amérique latine et Caraïbes

 

 

 

  • Le nombre de transactions d’e-commerce a augmenté de 327 %.
  • Le nombre de transactions pour des fleurs a augmenté de 28 %. On observe une tendance similaire au niveau des bijoux : les transactions ont augmenté de 6 %, bien que les dépenses affichent une baisse de 57 %.
  • La part des dépenses dans les hôtels a baissé de 29 % : elle représentait 18 % des dépenses et 8 % des transactions en 2017.
  • Le nombre de transactions pour les transports (avion et/ou train) a augmenté de 27 % en 2017 : il représente 8 % des dépenses totales en période de Saint-Valentin.

Europe

 

 

 

  • Les dépenses dites sentimentales ont augmenté de 19 % depuis 2015, pour une hausse de 39 % du nombre total des transactions.
  • Le nombre de transactions pour les transports (avion et/ou train) a augmenté de 38 % en 2017 et représente désormais 31 % du total.
  • La part des dépenses dans les dîners au restaurant est restée stable : elle représentait 29 % des dépenses et 35 % des transactions en 2017.
  • Les dépenses consenties dans des fleurs ont augmenté de 29 % par rapport à 2015 tandis que le nombre de transactions a grimpé de 48 %. Le secteur de la joaillerie a constaté une baisse de 5 % des dépenses alors que les transactions ont augmenté de 15 % par rapport à 2015.

Moyen-Orient

 

 

  • Les gens ont tendance à planifier : la majeure partie (29 %) des achats de Saint-Valentin sont effectués le 11 février (620 000 transactions le 11 février sur les 3 dernières années).
  • La part des dépenses dans les hôtels est également restée stable sur les 3 années écoulées : elle représentait 41 % des dépenses et 21 % des transactions en 2017.
  • Les dépenses en fleurs ont augmenté de 96 % par rapport à 2015, tandis que le nombre de transactions a grimpé de 71 %.

Asie-Pacifique

 

 

 

  • Les dépenses sentimentales ont augmenté de 22 % depuis 2015, avec une hausse de 74 % du nombre total de transactions.
  • Le nombre de transactions d’e-commerce a grimpé de 30 %.
  • Les gens s’y prennent à l’avance : la majeure partie (28 %) des achats de Saint-Valentin sont effectués le 11 février (4,6 millions de transactions).
  • Le nombre de transactions pour les transports (avion et/ou train) a augmenté de 17 % en 2017 : il représente 21 % des dépenses totales en période de Saint-Valentin.
  • La part des transactions sans contact a augmenté de 46 % et la valeur des transactions de 166 %.
  • Les dépenses en fleurs ont grimpé de 39 % par rapport à 2015 tandis que le nombre de transactions a augmenté de 61 %. Dans le secteur de la joaillerie, les dépenses totales ont augmenté de 21 %, pour une hausse de 58 % des transactions par rapport à 2015.

Canada

  • Le nombre de transactions pour les transports (avion et/ou train) a augmenté de 27 % en 2017 : il représente 33 % des dépenses totales.
  • La part des transactions sans contact a augmenté de 96 % depuis 2015 et la valeur des transactions de 206 %.
  • Le Canada a vu grimper les transactions d’e-commerce de 216 % au cours de cette période.
  • Les Canadiens s’y prennent à l’avance : la majeure partie (30 %) des achats de Saint-Valentin sont effectués le 11 février (1,6 million de transactions).

 

 

-FIN-

 

À propos de Mastercard

Mastercard (NYSE : MA), http://www.Mastercard.com/, est une société technologique dans l’industrie mondiale des paiements. Nous exploitons le réseau de paiement le plus rapide au monde et tissons des liens entre consommateurs, institutions financières, commerçants, autorités publiques et entreprises dans plus de 210 pays. Les produits et services Mastercard favorisent les activités commerciales au quotidien – telles que le shopping, les voyages, la gestion d’une entreprise et de ses finances – de manière plus simple, plus sûre et plus efficace pour tous. Vous pouvez nous suivre sur Twitter : @MastercardFR, @MastercardNews, vous joindre à la discussion sur le BeyondTheTransaction Blog et vous abonner pour recevoir les dernières nouvelles de l’Engagement Bureau monde ou de l’Engagement Bureau en français.

Contactez-nous
Amandine Servotte Strategic Planner, Ketchum Brussels
Amandine Servotte Strategic Planner, Ketchum Brussels
A propos de Mastercard Belux

Mastercard est une entreprise technologique mondiale dans l’industrie des paiements. Notre mission est de connecter et d'alimenter une économie numérique inclusive qui profite à tous et partout dans le monde, en rendant les transactions sûres, simples, intelligentes et accessibles. En utilisant des données et des réseaux sécurisés, des partenariats et beaucoup de passion, nos innovations et nos solutions aident les particuliers, les institutions financières, les gouvernements et les entreprises à réaliser leur plus grand potentiel. Notre quotient de décence (Decency Quotient), ou QD, est le moteur de notre culture et de tout ce que nous faisons à l'intérieur et à l'extérieur de notre entreprise. Grâce à nos connexions dans plus de 210 pays et territoires, nous construisons un monde durable qui ouvre des possibilités inestimables pour tous.

Vous pouvez nous suivre sur Twitter pour retrouver nos dernières actualités : @MastercardBE_FR.